crème


crème

crème [ krɛm ] n. f. et adj.
cresme 1261; craime fin XIIe; lat. pop. d'o. gaul. crama, croisé avec chrisma chrême
1Matière grasse du lait dont on fait le beurre. Crème fraîche. Pot de crème. Crème fleurette. Crème épaisse. Crème allégée. Sauce normande à la crème. Séparer la crème du lait. écrémer. — CRÈME FOUETTÉE ou crème chantilly. chantilly.
2Fig. et fam. C'est la crème des hommes, le meilleur des hommes ( bonasse) . — Il fréquente des gens douteux : ce n'est pas la crème. gratin (cf. Le dessus du panier).
3(1802) Entremets composé ordinairement de lait et d'œufs. Crème pâtissière. Crème anglaise. Crème renversée. Crème brûlée. Crème caramel. Crème au beurre. Tarte à la crème. Chou à la crème. Crème glacée. Crème dessert. Crème au chocolat ( 2. ganache) , au café. Crème de marrons : purée de marrons sucrée et onctueuse.
Potage onctueux. Crème d'asperges, de volailles. velouté.
(1760) Liqueur de consistance sirupeuse. Crème de banane, de menthe.
4Préparation cosmétique pour la toilette et les soins de la peau. Crème à raser. Crème de beauté. Tube de crème. Crème de jour, de nuit. Crème hydratante. Crème antirides. Crème solaire. Fard crème et fard poudre.
Pharm. Crème (dermique) : préparation molle, moins grasse que la pommade, renfermant une importante quantité d'eau, utilisée comme excipient pour divers produits médicamenteux.
Produit d'entretien à base de cire ou d'oléine ( pâte). Crème pour chaussures. cirage. Crème à récurer.
5 Adj. inv. D'une couleur blanche légèrement teintée de jaune. Des gants crème. « Un papier vergé d'un ton crème » (Chardonne).
6(1898) CAFÉ CRÈME ou n. m. UN CRÈME :café additionné d'un peu de crème (plus souvent de lait). Un grand crème et des croissants.
⊗ HOM. Chrême.

crème nom féminin (bas latin crama) Produit de l'écrémage du lait constitué de lait très enrichi en matière grasse. Familier. Ce qu'il y a de meilleur dans un groupe ; l'élite sociale : Ces gens, ce n'est pas la crème. Émulsion cosmétique plus ou moins épaisse, parfumée, destinée aux soins de la peau. Préparation à base d'œufs, de lait et de sucre, servie soit en accompagnement ou comme garniture. Potage lié à la farine très fine (dite crème) additionné de crème et de beurre frais. Boisson obtenue par macération de substances diverses dans de l'eau-de-vie additionnée de sucre ou de glucose. ● crème (difficultés) nom féminin (bas latin crama) Orthographe Avec un accent grave. Mais les dérivés crémeux, crémier, crémière, etc. s'écrivent avec un accent aigu. Accord Crème, adjectif de couleur. Toujours invariable : des chaussures crème. → cafécrème (expressions) nom féminin (bas latin crama) À la crème, se dit d'apprêts dont le jus de cuisson est déglacé à la crème fraîche. Familier. C'est la crème de la crème, c'est ce qu'il y a de mieux, le dessus du panier. Familier. C'est la crème des hommes, c'est quelqu'un de vraiment bon. Crème dermique, préparation de consistance molle, contenant de l'eau ou de l'huile, et des principes actifs divers, employée pour le traitement des dermatoses suintantes. Crème glacée, synonyme de glace. Crème de gruyère, fromage fondu tartinable. Crème médicinale, aliment à base de lait et de sucre, destiné à faire absorber des médicaments sous une forme agréable au goût. ● crème (homonymes) nom féminin (bas latin crama) chrême nom masculin crème adjectif invariablecrème (synonymes) nom féminin (bas latin crama) Potage lié à la farine très fine (dite crème )...
Synonymes :
- velouté
Crème glacée
Synonymes :
crème adjectif invariable De couleur blanche légèrement teintée de jaune. ● crème nom masculin Familier. Café crème. Couleur crème. ● crème (difficultés) adjectif invariable Orthographe Avec un accent grave. Mais les dérivés crémeux, crémier, crémière, etc. s'écrivent avec un accent aigu. Accord Crème, adjectif de couleur. Toujours invariable : des chaussures crème. → cafécrème (homonymes) adjectif invariable chrême nom masculin crème nom féminincrème (homonymes) nom masculin chrême nom masculin crème nom féminin

crème
n. f. (et adj. inv.)
d1./d Substance grasse de couleur jaune pâle, à la surface du lait qui a reposé, avec laquelle on fait le beurre. De la crème fraîche. Crème fouettée. Crème Chantilly.
(Québec) Crème douce (par oppos. à crème glacée). Crème sure, à saveur acidulée. Sucre à la crème.
|| (En appos.) Un café crème ou, ellipt. et Fam., un crème: V. café.
d2./d Entremets fait de lait, de sucre et d'oeufs, qui a la consistance de la crème. Crème au chocolat.
|| Crème brûlée: entremets dont on fait caraméliser la surface.
|| Crème glacée, (Belgique, Québec) crème à la glace ou (Belgique) crème-glace: glace.
|| (Antilles fr., Haïti) Glaçon à base d'essence ou de sirop de fruits.
d3./d Liqueur fine et très sirupeuse. Crème de cassis.
d4./d Préparation pâteuse. Crème pour les chaussures.
d5./d Produit de toilette onctueux. Crème de beauté, pour la beauté de la peau.
d6./d adj. inv. D'un blanc tirant sur le beige. Des écharpes crème.
d7./d Fig., Fam. C'est la crème des hommes, le meilleur des hommes.

⇒CRÈME, subst. fém.
A.— [P. réf. au lait de vache]
1. Matière grasse d'un blanc légèrement jaune qui se forme à la surface du lait au repos, donne le beurre par barattage et entre dans diverses préparations culinaires salées ou sucrées. La servante qui trait ses vaches, qui met son lait reposer, qui enlève la crême et la bat, sait bien qu'elle fait du beurre (SENANCOUR, Obermann, t. 2, 1840, p. 128). Plus de carottes à la crème (...) trop de beurre et trop de crème, cela sent sa fermière (BERNANOS, Joie, 1929, pp. 549-550) :
1. Le mélange [de caséum et de sérum] qui se rassemble [à la partie supérieure du récipient] dont la couleur jaune tranche sur la teinte bleuâtre du reste du liquide constitue la crème.
A.-F. POURIAU, La Laiterie, 1895, p. 5.
SYNT. Crème fraîche; concombres, fraises, fromage, œufs à la crème; jatte, pot(s) de crème.
GASTRONOMIE
Crème fouettée ou crème Chantilly. Crème fraîche additionnée de sucre et éventuellement d'un parfum, battue en une mousse fine et légère, utilisée pour la préparation et la décoration de différents desserts. Déjeuner (...) d'une très belle tranche de jambon chaud au maïs, de fraises à la crème fouettée (MORAND, New York, 1930, p. 51). La (...) grande pâtisserie (...) accueillante aux dames bien nées qui se restaurent de crème fouettée ou de parmesanes (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 67).
P. métaph., péj., vieilli. [À propos de l'esprit et de ses productions] Ce qui est brillant mais léger et inconsistant comme la crème fouettée. N'être pas dupe (...) de la crème fouettée et des fanfaronnades de Rossini (STENDHAL, Souv. égotisme, 1832, p. 89). Ah! des vers! de la crème fouettée! (...) Qu'est-ce qu'il avait à faire avec ça? (FLAUB., Éduc. sentim., 1845, p. 194).
Café à la crème (vieilli), café-crème et p. ell. crème (subst. masc.). Café additionné de crème ou de lait. Que pensez-vous qu'elle prenne à déjeuner? du café à la crème (COURIER, Lettres Fr. et It., 1825, p. 878). Elles commandent un café-crème qu'elles boivent à petites gorgées (DABIT, Hôtel Nord, 1929, p. 48). Gourgaud (...) avala son crème (G. MAGNANE, Bête à concours, 1941, p. 84).
P. méton. [En constr. d'appos., avec valeur d'adj. inv.] Qui a la couleur de la crème. Blanc crème, soie crème. Marie Belhomme (...) appétissante dans sa robe crème (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 287). Un complet de Côte d'Azur (...) en tussor crème (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 277).
2. P. anal. Substance qui rappelle par son onctuosité ou sa couleur la crème de lait. L'avocat (...) renferme une crème parfumée (SUE, Atar Gull, 1831, p. 26). La crême irisée du plomb qui bout (HUYSMANS, Cathédr., 1898, p. 13). Plats blancs épaissis d'une crème d'émail (COLETTE, Naiss. jour, 1928, p. 9).
En partic. Eau fangeuse et encombrée de détritus. La crême de l'Adour tourne autour de son axe (...). Grasses sont les couleurs (COCTEAU, Poèmes, 1916-23, p. 270). Étangs d'eau croupissante (...) l'un recouvert d'une épaisse crème verte, et de bois flottants (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 875).
3. Au fig. [Pour désigner des pers.], fam.
a) Une crème de + subst. sing. [Le compl. désigne une pers.] Personne parfaite en son genre. Une crème d'homme. Vous êtes une crème d'oncle (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 47).
Absol., pop. Les bourgeois pour exprimer qu'un être est beau disent également comme pour dire qu'il est bon : — C'est une crême (VIRMAITRE, Dict. arg. fin-de-s., 1894, p. 77).
b) La crème de + subst. gén. plur. [Le compl. désigne une catégorie d'individus ou une valeur] Le meilleur de(s). Crème des braves, honnêtes gens, crème des hommes. La Vénus de Milo (...) que je fus quelque temps (...) à considérer comme la crême de l'esthétique (VERLAINE, Œuvres posth., t. 2, Crit. et Conf., 1896, p. 388). La crème des aumôniers, un prêtre jeune, allant, d'une adresse incomparable (MARTIN DU G., Thib., Pénitencier, 1922, p. 683). Je quitterai le théâtre (...). J'en ai goûté la crème et la lie (L. DAUDET, Médée, 1935, p. 83) :
2. Notre ami, qui se marie
Est la crème des amis!
Il sera, je le parie,
La crème aussi des maris.
E. LABICHE, Célimare le bien-aimé, 1863, I, 6, p. 20.
P. iron. Il était la crème des salopes (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 162).
Absol. Élite sociale ou morale. (Quasi-)synon. dessus du panier, fleur, gratin. — C'est de braves gens (...) — Oh! Monsieur, la crème (...) des gens droits, probes (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 311). Les ouvriers allemands, ou encore (...) les volontaires français (...) qui, comme on dit, « n'étaient pas la crème » (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 161).
c) Argot
) Faire crème qqn, être fait crème. Duper (un complice), être dupé (par un complice).
Rem. Attesté dans G. DELESALLE, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 81, ESN. Poilu 1919, p. 153, CARABELLI, [Lang. pop.].
P. ext. Être fait crème. Être pris en flagrant délit. Pas facile! Tu seras fait crème (MÉTÉNIER [18]85 ds LARCH. Suppl. 1880, p. 74).
Rem. Attesté également dans FRANCE 1907, LA RUE 1954, ESN. 1966, CARABELLI, [Lang. pop.].
) Mauvais sujet.
Rem. Attesté dans BRUANT 1901, p. 125, CARABELLI, [Lang. pop.].
Être crème. Être malveillant. C'est tout c'qu'y a d'crème. Il a fait des salop'ries à tout l'monde (BRUANT 1901, p. 313).
Rem. Attesté également dans ROSSIGNOL, Dict. arg., arg.-fr. et fr.-arg., 1901, p. 31, CHAUTARD, Vie étrange arg., 1931, p. 590 et ESN. 1966.
B.— P. ext. Préparation rappelant par sa consistance la crème de lait.
1. ALIMENTATION
a) PÂTISS. Mets sucré de consistance onctueuse ou semi-liquide, composé d'œufs, de lait et diversement aromatisé; préparation sucrée de composition analogue qui garnit certaines pâtisseries. Elle (...) lui faisait des crèmes à la pistache (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 119). Des tartelettes, des cornets à la crème, des meringues, des millefeuilles, des gâteaux fourrés au chocolat (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 259) :
3. ... des familles s'assemblaient en extase devant la boutique d'un pâtissier. Des doigts fourrageaient des éclairs blessés et versant leur crème; d'autres soupesaient de molles frangipanes (...); des bouches buvottaient la mousse savonneuse des Saint-Honoré...
HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 135.
SYNT. Crème anglaise, blanche, jaune, pâtissière, renversée, vanillée; crème à la vanille, crème au caramel, au chocolat. P. anal., arg. Boue. À travers champs (...) on écrase une pâte à consistance visqueuse qui s'étale et reflue sans cesse devant les pas. — D'la crème au chocolat... D'la crème au moka! (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 332). Attesté également chez BRUANT 1901, p. 68. Choux, tarte(s) à la crème.
En partic. Crème glacée. Préparation sucrée et parfumée, confectionnée de façon analogue et consommée glacée. Les femmes (...) achetaient des cornets et des gaufrettes (...) et léchaient leur crème glacée avec une sensualité béate (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 31) :
4. Elle levait un couvercle, plongeait la cuiller creuse dans l'épaisseur de la crème glacée et en jetait le contenu dans un grand verre bas sur patte. Elle ajoutait un peu de crème fouettée (...). Dans un tiroir d'aluminium, elle puisait une cuillerée de guimauve blanche et la faisait ruisseler sur la crème...
ROY, Bonheur d'occasion, 1945, p. 18.
Rem. On rencontre ds la docum. la variante crème à la glace. Un coin (...) de boutiques de crème à la glace (MORAND, New York, 1930, p. 97). Il s'agit d'un anglicisme en usage au Canada. Si j'ai le goût de manger un cornet de crème à la glace, j'en mange un cornet de crème à la glace, même si ça plaît pas à lui (GODBOUT, Kid Sentiment, (copie des dialogues improvisés et enregistrés au son direct), 1968, p. 55).
b) CONFISERIE. Préparation sucrée et fondante, additionnée d'un parfum et parfois d'un colorant, dont on fourre les bonbons au chocolat. Les bonbons de chocolat assortis, nougat, praliné, crême, etc. (Catal. jouets [Louvre], 1937). Ma mère (...) m'envoyait acheter (...) une demi-livre de chocolats mélangés. — (...) fais bien attention! me disait-elle. Demande qu'on t'en donne à la crème blanche (GUÉHENNO, Journal « Révol. », 1937, p. 93). Des dragées aux amandes ou à la pistache, des fondants au chocolat avec de la crème à la frangipane ou une coulée de kirsch au cœur, des marrons glacés (CENDRARS, Boulinguer, 1948, p. 197).
c) Préparation culinaire salée dont les éléments ont été réduits jusqu'à atteindre la consistance d'une crème. Un brochet de rivière piqué, farci et baigné d'une crème d'écrevisses (BRILLAT- SAV., Physiol. goût, 1825, p. 168).
En partic. Potage. Le mot potage crème (...) est employé dans des sens différents : les uns appellent ainsi (...) de simples potages purée (...) les potages liés à la crème et aux jaunes d'œufs (...) potages liés avec un roux plus ou moins foncé et de la crème (ALI-BAB, Gastr. prat., 1907, p. 100).
d) Crème de gruyère. ,,Fromage laitier obtenu à partir de gruyères non mis dans le commerce, qui sont broyés, cuits et malaxés dans le vide (...)`` (Ac. Gastr. 1962).
e) Liqueur de consistance sirupeuse. Crème de banane, de cassis, de menthe. La crème de thé, une liqueur des îles, dit Canalis (BALZAC, Modeste, 1844, p. 245). Anisette? Crème des Barbades? Vespétro? (RICHEPIN, Chien de garde, 1898, p. 63).
2. PHARM. Crème de tartre. Sel purgatif extrait du tartre de vin. La lie renferme aussi de la crème de tartre, mais en quantité moindre que le tartre brut (WURTZ, Dict. chim. pure appl., t. 3, 1878, p. 233 et cf. aussi BOUCHARDAT, Nouv. formulaire, 1894, p. 232).
3. COSMÉTOLOGIE. Produit de toilette ou de beauté utilisé pour les soins de la peau. Crème à raser, crème de beauté. Cet arôme singulier qui provenait (...) de quelque crème épilatoire et des parfums de l'époque, produits moins purs, évidemment, que ce que les instituts de beauté nous offrent aujourd'hui (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 190) :
5. Ensuite elle passe un enduit de crème, et se masse doucement pendant une dizaine de minutes les régions de la figure les plus menacées par les rides. Elle gardera cette couche de crème jusqu'au sortir du bain. À ce moment, elle l'essuiera avec un linge fin, sans trop frotter. Une trace de crème restera jusqu'au soir, et pourra servir de support à la poudre...
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, pp. 121-122.
4. DROGUERIE. Produit d'entretien servant à divers usages. Tante Aline les retournait dans tous les sens, en les astiquant avec une crème qui sentait très fort, toutes ces crèmes de maintenant sentent très fort et ne nettoient rien (E. TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 46).
Prononc. et Orth. :[]. Transcrit avec une durée longue ds PASSY 1914 et ds les dict. plus anc. : LAND. 1834, FÉL. 1851, LITTRÉ et DG. Ds FÉR. 1768 la voyelle est qualifiée de douteuse et ds FÉR. Crit. t. 1 1787, de moyenne. La durée est la trace de la disparition de l'anc. s de cresme. Pour BUBEN 1935, § 24, et G. STRAKA, Système des voyelles du fr. mod., Strasbourg, Inst. de Phonét., 1950, p. 32, cette durée se maintient encore dans le mot. Certains dict. écrivent même crême avec l'accent circonflexe qui rappelle habituellement la disparition de s et maintient la voyelle ouverte et longue : cf. FÉR. 1768 (mais non FÉR. Crit. t. 1 1787), LAND. 1834. Enq. :/ , (D) /. Attesté ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1190 craime (EVRAT, Genèse, B.N. 12457, f° 30 r° ds GDF. Compl.); 1261 cresme (RUTEBEUF, Le Manège Rutebeuf, 84 ds Œuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, I, p. 550); 2. 1580 cresme au fig. « la partie la meilleure (de quelque chose) » (MONTAIGNE, Essais, éd. A. Thibaudet, II, 10). Du b. lat. crama « crème » (VIe s., Venance Fortunat ds TLL s.v.) d'orig. gauloise, tôt croisé avec chrisma (cresme), v. chrême. Fréq. abs. littér. :617. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 533, b) 619; XXe s. : a) 1 095, b) 1 178. Bbg. HENRY (A.). A. fr. saime. Romania. 1959, t. 80, p. 221. — HENRY 1960, p. 181. — MEYER-LÜBKE (W.). Fr. crème. Arch. St. N. Spr. 1911, t. 126, pp. 185-188. — QUEM. 2e s. t. 1 1970. — RADOFF (M.-L.). Tout craché et cher comme crème. Mod. Lang. Notes. 1938, t. 53, pp. 327-334. — ROG. 1965, p. 67. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 395.

crème [kʀɛm] n. f.
ÉTYM. 1190, craime; cresme, 1261; du lat. pop. crama d'orig. gauloise, croisé avec chrisma. → Chrème.
———
I
A
1 Matière grasse et onctueuse du lait, à partir de laquelle est fait le beurre. || Crème fraîche. || Mesurer la quantité de crème du lait. || Un pot de crème. || Séparer la crème du lait. Écrémer. || Crème double, obtenue à l'écrémeuse et qui contient deux fois plus de beurre que la crème qui monte naturellement à la surface du lait. || Crème fluide. Fleurette. || Battre la crème. Baratter; beurre; babeurre.
1 Les jattes sont alignées, pleines de lait toujours plus jaune jusqu'à ce que toute la crème en soit montée. La crème affleure lentement; elle se boursoufle et se ride et le petit lait s'en dépouille.
Gide, les Nourritures terrestres, V, III, p. 118.
Spécialt. a Crème prélevée sur le lait et consommée fraîche. || Préférez-vous de la crème ou du lait dans votre thé ? || Crème liquide; crème épaisse. || Café avec de la crème. → ci-dessous, II., 2.
b Pellicule qui se forme à la surface du lait qu'on a fait bouillir. Peau (de lait).
2 Crème de gruyère, de gorgonzola, fromage fondu.
3 (Dans quelques expr.). Crème sucrée et montée au fouet, accompagnant desserts et pâtisseries. || Crème fouettée. || Crème chantilly. || Glace, fraises à la crème chantilly.Absolt. || Il aime les gâteaux avec de la crème.
B Fig. Ce qu'il y a de meilleur en certaines choses. || Il n'y a plus rien à gagner, on a pris toute la crème.C'est la crème des hommes, le meilleur des hommes (→ Pâte, B., 3.). || Il fréquente des gens douteux : ce n'est pas la crème. Gratin.La crème de la crème. → Le dessus du panier.
1.1 Il rêvait déjà pour sa femme cet empire sur la crème de la société parisienne, sur le faubourg Saint-Germain le plus légitimiste et le plus fermé, sur le corps diplomatique et les familles royales étrangères qu'elle a conquis depuis.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 433.
2 Mon oncle Henri était la crème des hommes : doux, paterne, même un peu confit (…)
Gide, Si le grain ne meurt, IV, p. 99.
C
1 (1802). Entremets composé ordinairement de lait et d'œufs. || Crème fortement battue. Mousse. || Crème pâtissière. || Crème anglaise. || Crème renversée, ou crème prise. || Crème caramel. || Crème au beurre. || Crème à flan. || Tarte à la crème ( Flan; → Affadir, cit. 2). Fig. Tarte. || Chou, éclair à la crème. || Crème aux amandes ( Frangipane). || Crème glacée (calque de l'angl. ice-cream). Bienfait, glace, parfait. || Crème à l'ananas, au café, au chocolat, aux fraises, à la pistache, à la vanille… || Crème vendue prête à consommer. Crème-dessert.
Crème de marrons : préparation sucrée de marrons réduits en bouillie, additionnée de beurre et de crème (A., 1.).Chocolat à la crème, fourré et parfumé.
2 Potage lié et velouté dont les éléments réduits en bouillie ont pris une consistance crémeuse. || Crème de riz. || Crème d'asperges, de champignons. || Crème d'avoine (→ Flocons d'avoine). || Crème de volaille. || Crème de crevettes, d'écrevisses.
3 (1760, in D. D. L.). Liqueur de consistance sirupeuse. || Crème de bananes, de cacao, de cassis, de menthe, de moka, de vanille.
4 (1818, in D. D. L.). Préparation crémeuse utilisée dans la toilette et les soins de la peau. || Crème à raser. || Crème de beauté ( Cold-cream). || Crème de jour, crème de nuit. || Crème hydratante. || Crème antirides. || Crème solaire.Appos. || Fard crème, présenté sous forme de préparation crémeuse.
Pharm. || Crème (dermique) : préparation molle, moins grasse que la pommade, renfermant une importante quantité d'eau, utilisée comme excipient pour divers produits médicamenteux.
5 Produit d'entretien, à base de cire ou d'oléine ( Pâte). || Crème pour chaussures. Cirage.Crème à récurer.
6 Chim. anc. || Crème de tartre : bitartrate de potasse que l'on extrait des lies de vin.Crème de soufre : fleur de soufre.
———
II
1 Adj. invar. (1882, Zola; blanc crème, 1880, in D. D. L.; du sens A, 1). D'une couleur blanche légèrement teintée de jaune. || Des gants crème.
3 Un cadre noir sur un papier vergé d'un ton crème (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, I, IV, p. 170.
N. m. || Un crème, du crème : cette couleur. || Pour la salle de séjour, nous avons choisi un crème légèrement ocré.
4 La petite fillette était en crème avec des gants rouges sang de bœuf.
J. Renard, Journal, 9 avr. 1890.
tableau Désignations de couleurs.
2 (1898; café à la crème, 1822). Appos. || Café crème : café avec de la crème (plus souvent, avec du lait); tasse de cette boisson. || Deux cafés crème.(Ellipt). || Un crème (n. m.) : un café crème. || Garçon ! deux grands crèmes (parfois invar., comme dans café crème). || « Si j'avais le temps, je me taperais un crème croissant au bistrot d'en face » (Borniche, le Ricain, p. 297), un café crème avec un croissant.
5 « Je vous en offre un… » J'allais pas le vexer. « Entrons ! » que je fais. « Deux crème. »
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 277.
6 Le train jette son fardeau sur le quai. Le tas file vers une ouverture où il se désagrège. Les uns prennent le B, d'autres le V, d'autres le CD, d'autres le métro. D'autres vont à pied. D'autres s'attardent pour avaler un crème avec un croissant.
R. Queneau, le Chiendent, Folio, p. 40.
DÉR. 1. Crémer, crémet, crémeux, crémier, crémoir.
COMP. Écrémer, écrémage. — Crème-dessert.
HOM. Chrême. — Formes des v. 1. et 2. crémer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Creme — Crème Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour la ville italienne, voir Crema …   Wikipédia en Français

  • Créme — Crème Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour la ville italienne, voir Crema …   Wikipédia en Français

  • Crême — Crème Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour la ville italienne, voir Crema …   Wikipédia en Français

  • crème — CRÈME. sub. fém. La partie la plus grasse du lait, de laquelle on fait le beurre. Bonne crème. Crème nouvelle. La première, la petite crème, ou crème douce. Un plat de crème. Manger de la crème. Fromage de crème. Fromage à la crème. Tarte à la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • creme — CREME. s. f. La partie la plus grasse du lait, de laquelle on fait le beurre. Bonne creme. creme nouvelle. la premiere, la petite creme, ou creme douce. un plat de creme. manger de la creme. fromage de creme. fromage à la creme. tarte à la creme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Creme — bzw. Kreme oder Krem (französisch crème „Sahne, Rahm“, von lat. chrisma / griech. chriein „salben“) bezeichnet: einen Farbnamen, siehe Naturfarben Nahrungsmittel: Buttercreme, eine Creme aus Butter, der Puddingcreme, Englische Creme,… …   Deutsch Wikipedia

  • Crème — Creme bzw. Kreme oder Krem (französisch crème „Sahne, Rahm“, von lat. chrisma/griech. chriein „salben“) bezeichnet: eine Emulsion zur Hautpflege, siehe Hautcreme eine Emulsion zum Schutz vor Sonnenbrand, siehe Sonnencreme eine Zubereitung aus… …   Deutsch Wikipedia

  • Creme — Sf (auch eingedeutscht als Krem m. und f.) std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. crème. Die älteste Bedeutung ist Süßspeise und Sahne ; von dort übertragen Oberschicht der Gesellschaft (hierfür häufig auch crème de la crème), weil auf… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Creme 21 — is a German brand skincare products originally created by Henkel. During the 1970s its advertising campaign was, according to the manufacturer, the first to show bare skin. During the, 1960s the way in which cosmetics and skincare products were… …   Wikipedia

  • Creme — 〈 [krɛ:m] od. [kre:m] f.; Gen.: , Pl.: s〉 oV 1. 〈zählb.〉 a) steife, die Form haltende, schlagsahne od. salbenähnliche Flüssigkeit b) feine, mit Sahne zubereitete Süßspeise als Füllung für Süßigkeiten u. Torten 2. Hautsalbe 3. 〈fig.〉 das… …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.